vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Walt Withman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Walt Withman   Lun 19 Oct - 18:04

Walt Whitman (31 mai 1819 - 26 mars 1892) poète et humaniste américain, né à Long Island, New York. Son chef-d'œuvre est sans conteste son recueil de poèmes Leaves of Grass (litt. Feuilles d'herbe).

voici un extrait:

CHANT DE MOI-MEME (Song of myself)

Walt Whitman, un cosmos, de Manhattan le fils, Turbulent, bien en chair, sensuel, mangeant, buvant et procréant,
Pas sentimental, pas dressé au-dessus des autres ou à l'écart d'eux
Pas plus modeste qu'immodeste.

Arrachez les verrous des portes!
Arrachez les portes mêmes de leurs gonds!

Qui dégrade autrui me dégrade
Et rien ne se dit ou se fait, qui ne retourne enfin à moi.

A travers moi le souffle spirituel s'enfle et s'enfle, à travers moi c'est le courant et c'est l'index.

Je profère le mot des premiers âges, je fais le signe de démocratie,

Par Dieu! Je n'accepterai rien dont tous ne puissent contresigner la copie dans les mêmes termes.
A travers moi des voix longtemps muettes

Voix des interminables générations de prisonniers, d'esclaves,

Voix des mal portants, des désespérés, des voleurs, des avortons,
Voix des cycles de préparation, d'accroissement,
Et des liens qui relient les astres, et des matrices et du suc paternel.
Et des droits de ceux que les autres foulent aux pieds,
Des êtres mal formés, vulgaires, niais, insanes, méprisés,
Brouillards sur l'air, bousiers roulant leur boule de fiente.



version originale:

SONG OF MYSELF

Walt Whitman am I, a Kosmos, of mighty Manhattan the son,
Turbulent, fleshy and sensual, eating, drinking and breeding;
No sentimentalist-no stander above men and women, or apart from them;
No more modest than immodest.

Unscrew the locks from the doors!
Unscrew the doors themselves from their jambs!

Whoever degrades another degrades me;
And whatever is done or said returns at last to me.

Through me the afflatus surging and surging-through me the current and index.

I speak the pass-word primeval-I give the sign of democracy;
By God! I will accept nothing which all cannot have their counterpart of on the same terms.

Through me many long dumb voices;
Voices of the interminable generations of slaves;
Voices of prostitutes, and of deform'd persons;
Voices of the diseas'd and despairing, and of thieves and dwarfs;
Voices of cycles of preparation and accretion,
And of the threads that connect the stars-and of wombs, and of the father-stuff,
And of the rights of them the others are down upon;
Of the trivial, flat, foolish, despised,
Fog in the air, beetles rolling balls of dung.



Pour en savoir plus sur l'homme et l'oeuvre:

http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Walt_Whitman

Si d'autres poèmes vous touchent de ce meme auteur, partageons.
Revenir en haut Aller en bas
 
Walt Withman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Walt Withman
» Pré-trip report Walt Disney World et Universal Studios (30 Août au 13 Septembre)
» Vos Walt Disney préférés...
» [Walt Disney] Cendrillon (1950)
» Votre méchant préféré dans les Walt Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Poésies d'ailleurs :: Auteurs ... de long en large.-
Sauter vers: