vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pablo Neruda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pablo Neruda   Lun 19 Oct - 18:15

Pablo Neruda (1904-1973)

Il reste que je ne suis qu'un homme, mais plusieurs vous diront quel homme j'ai été. J'ai toujours lutté pour le peuple et les droits de celui-ci de se gouverner lui-même, j'en ai frôlé la mort plus d'une fois et j'ai même dû me sauver de chez moi pour de longues années. Mais toujours j'ai écrit et aimé la vie. Mon oeuvre a fait le tour du monde et je suis devenu un symbole pour une jeunesse pleine de vie. Les élèves aimeront mon Chant général où je tente de faire sentir toute la beauté du monde. J'aime la vie et le monde. J'ai été heureux dans ma lutte incessante. Notez cher lecteur qu'un film fut fait sur mes relations avec un postier lors de mon exil en Italie, un film merveilleux de tendresse mettant en vedette Philippe Noiret: Il Postino
Neruda, Pablo





SI TU M'OUBLIES


Si tu m'oublies
je veux que tu saches
une chose.

Tu sais ce qu’il en est:
si je regarde
la lune de cristal, la branche rouge
du lent automne de ma fenêtre,
si je touche
près du feu
la cendre impalpable
ou le corps ridé du bois,
tout me mène à toi,
comme si tout ce qui existe,
les arômes, la lumière, les métaux,
étaient de petits bateaux qui naviguent
vers ces îles à toi qui m’attendent.

Cependant,
si peu à peu tu cesses de m’aimer
je cesserai de t’aimer peu à peu.

Si soudain
tu m’oublies
ne me cherche pas,
puisque je t’aurai aussitôt oubliée.

Si tu crois long et fou
le vent de drapeaux
qui traversent ma vie
et tu décides
de me laisser au bord
du coeur où j’ai mes racines,
pense
que ce jour-là,
à cette même heure,
je lèverai les bras
et mes racines sortiront
chercher une autre terre.

Mais
si tous les jours
à chaque heure
tu sens que tu m’es destinée
avec une implacable douceur.
Si tous les jours monte
une fleur à tes lèvres me chercher,
ô mon amour, ô mienne,
en moi tout ce feu se répète,
en moi rien ne s’éteint ni s’oublie,
mon amour se nourrit de ton amour, ma belle,
et durant ta vie il sera entre tes bras
sans s’échapper des miens.


Traduction de
Ricard Ripoll i Villanueva

version originale:


SI TU ME OLVIDAS


Si tu me olvidas
Quiero que sepas
una cosa.


Tú sabes cómo es esto:
si miro
la luna de cristal,la rama roja
del lento otoño en mi ventana,
si toco
junto al fuego
la impalpable ceniza
o el arrugado cuerpo de la leña,
todo me lleva a ti,
como si todo lo que existe,
aromas, luz, metales,
fueran pequeños barcos que navegan
hacia las islas tuyas que me aguardan.

Ahora bien,
si poco a poco dejas de quererme
dejaré de quererte poco a poco.

Si de pronto
me olvidas
no me busques,
que ya te habré olvidado.

Si consideras largo y loco
el viento de banderas
que pasa por mi vida
y te decides
a dejarme a la orilla
del corazón en que tengo raíces,
piensa
que en ese día,
a esa hora
levantaré los brazos
y saldrán mis raíces
a buscar otra tierra.

Pero
si cada día,
cada hora
sientes que a mí estás destinada
con dulzura implacable.
Si cada día sube
una flor a tus labios a buscarme,
ay amor mío, ay mía,
en mí todo ese fuego se repite,
en mí nada se apaga ni se olvida,
mi amor se nutre de tu amor, amada,
y mientras vivas estará en tus brazos
sin salir de los míos.

Pour en apprendre sur cet auteur:
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Pablo_Neruda
Revenir en haut Aller en bas
pluie



Nombre de messages : 105
Age : 41
Date d'inscription : 12/02/2012

MessageSujet: Re: Pablo Neruda   Lun 13 Fév - 16:06

La poésie de Neruda m'accompagne, en tout et partout, et je le lis tous les jours. Beaucoup d'auteur(e)s me touchent, me parlent, m'enchantent, mais je me ressens une grande intimité avec lui et des livres comme "vaguedivague", "les odes élémentaires", "la centaine d'amour" me sont des coffrets à trésor.

J'aime l'homme, dans sa parole, son chant, ses actes, et aussi dans ses erreurs.

J'ai eu l'occasion de visionner un reportage, sobrement intitulé Pablo Neruda et où, voilà, la personne ayant construit ce documentaire était un grand admirateur de Neruda et c'est pour cela qu'il l'a montré sans fards, au plus juste qu'il a pu.

Il n'a pas montré le génie poétique, l'humaniste, l'homme politique...enfin si, il l'a montré, présenté mais il ne l'a pas posé sur un piédestal et lors, il montre aussi un homme désinformé rapport au communisme, sujet aux dépressions, à de grands accès de désespoirs, et dépendant des femmes ( enfin, dans le quotidien, le jour à jour, je ne dis pas que c'était un coureur ou autre, c'est pas ça, c'est qu'elles étaient comme ses poutrelles, tuteurs, mâts).

Amicalement.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pablo Neruda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oeuvre connue du moment : La Poésie de Pablo Neruda
» Pablo Neruda Sonnet VII
» Pablo NERUDA (Chili)
» Es la mañana llena de tempestad (Pablo Neruda)
» Le chat, Pablo Neruda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Poésies d'ailleurs :: Auteurs ... de long en large.-
Sauter vers: