vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 D'aprèsMathias ENARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: D'aprèsMathias ENARD   Lun 4 Oct - 7:41

La nuit ne communique pas avec le jour
elle y brûle
on la porte au bûcher de l'aube
et avec ses gens les buveurs les poètes les amants
nous sommes un peuple de relégués de condamnés à mort
je ne te connais pas
je connais ton ami
c'est l'un des nôtres
petit à petit il disparaît du monde avalé par l'ombre et les mirages
nous sommes frères
je ne sais quelle douleur ou quel plaisir l'a poussé vers nous
vers la poudre d'étoiles peut-être le vin peut-être l'amour
peut-être quelque obscure blessure de l'âme bien cachée dans les replis de la mémoire....



Ta peur et ton désarroi te jettent dans nos bras
tu cherches à t'y blottir
mais ton corps dur reste accroché à ses certitudes
il éloigne le désir refuse l'abandon


Je ne te blâme pas!*



Lecture de "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants"
Revenir en haut Aller en bas
 
D'aprèsMathias ENARD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Enard, Mathias] Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants
» [Enard, Jean-pierre] Contes à faire rougir les petits chaperons
» CONTES A FAIRE ROUGIR LES PETITS CHAPERONS de Jean-Pierre Enard
» [Enard, Mathias] Rue des voleurs
» RUE DES VOLEURS de Mathias Enard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Vers et Prose :: Poèmes de forme libre, classique ou néo-classique-
Sauter vers: