vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 violentements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: violentements   Sam 17 Sep - 20:23

Violeur je viole mon propre corps
Violences absurdes et morts
J’intimise l’écrit rien ne sert d’écrire
Ecrire me sert à vivre
Je n’ai pas d’autres sens ni sensibilités
Tout est dit et redit
J’informe l’infirmité aux resplendissantes surprises
Tout à coup sans en savoir ni le quoi
Pas plus que le comment pas plus que le pourquoi
Ni même pour le pour qui
J’écris
Déforme cette puissance crachée comme un combat
Coupeur de têtes chevaliers d’autres temps
Regardez me voilà vous qui n’êtes que moi
Et moi qui ne suis pas
Je viole les convenances
Me détesterez-vous assez pour me haïr demain
Je suis vos ogres cachés
Rien ne sert de me dire
Je fornique dans la fange
Me roule sur cette mousse d’une triste inconsistance
Je ne sais rien écrire
Qui soit de connivences

Avancez vers mes mots
Mes maux sont arracheurs de sang coagulé
Je me sens en fêlure
D’une bataille stérile
J’ai cassé mes armures
Me voici valetaille charmeur pour vous détruire
Je me détruis moi-même
Ce corps qui ne sert plus ce sexe mou affamé
Ces caresses retenues

Vais-je encore vous séduire
Femme d’amours ou pour cesser de naître devenir le violeur
Et m’enfoncer enfin dans ce sable divin
Que la mer a creusé
Pour le repos des ombres
Revenir en haut Aller en bas
 
violentements
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Vers et Prose :: Poèmes de forme libre, classique ou néo-classique-
Sauter vers: