vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un éclair sans nuages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spleen 14

avatar

Nombre de messages : 20
Age : 24
Date d'inscription : 13/09/2011

MessageSujet: Un éclair sans nuages.   Sam 8 Oct - 21:48

Voyage du bout du monde.


Jungle astrale flamboyante
Grande Cité incandescente
Laissons choir le désespoir
Ce soir est celui du départ.

Emporte-moi en ce voyage
Délaissons donc ces mirages ;

Fait de ma vie un livre ouvert
Contes-y l'histoire de la Terre.

Faite de désirs, de silences,
De héros emplis d'arrogance.

Faite d'étoiles illuminant
La nuit, le jour, tout notre temps.

Évadons nous de ce désert
Que l'orage de notre aire
Au centre du déluge de verre
Éclipse la ronde des horaires.

Emporte-moi en ce voyage
Esquive les vents du fond des âges.

Fait de ma vie un livre ouvert
Contes-y l'histoire de la Terre.




Que fuie le chant de brises fatales ;
Que s'aveugle le chœur des regards
Plongés dans l'acre esprit des Arts
Lac embelli des ondes astrales.

Emporte-moi en ce voyage
Déroute les voix de tous ces sages.

Pureté de sons au rythme austère.
Empreinte des hymnes d'autre fois.

Que s'envole l'ombre de nos pairs.
Que l'emporte l'oubli par son éclat.

Emporte-moi en ce voyage
Efface ces sombres présages

Fait de ma vie un livre ouvert
Contes-y l’histoire de la Terre.

Ouvre-moi le Palais des Glaces
Soit clé de cette sombre place ;
Où sommeilleront les milles démons
Maîtres des lieux, ruines sans sons.










Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un éclair sans nuages.   Dim 9 Oct - 13:33

c'est du talent de l'art poétique histoire de dire comme il faut dire et que beaucoup ne peuvent dire
c'est le grand mouvement des mots des idées qui font ces poèmes si emprunts de beauté. Allons pour critiquer deux choses peut-être qui amélioreraient à mon petit avis la CHOSE au sens noble du terme, contes-y, c'est pas beau ça nuit, et en ce voyage qui peut se dire dans ce voyage... mais...Les emplois sont ceux que le poète veut. je me retrouve à dix huit ans et si je peux encore, surtout n'arrête pas c'est trop déjà de connaissances. Comment ça va, comment ça vient peu importe mais c'est super bien
Revenir en haut Aller en bas
 
Un éclair sans nuages.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Vers et Prose :: Poèmes de forme libre, classique ou néo-classique-
Sauter vers: