vers à citer



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le mouroir du miroir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
delvaux.
Invité



MessageSujet: Le mouroir du miroir   Mer 26 Oct - 15:40

Mes plaintes de routes
Perdues
Suspendues comme des orgues lointains
Au bras de femmes revêches
Je vous couvre de lèches
Comme un goût de confitures anciennes
Mes plaintes qui bavent là
Aux soleils méridiens
Accrochés comme des linges fanés
Aux yeux des femmes vénielles
Je vous conserve vieilles comme des chagrins d’amours
Et vous fleure de velours
Aux bras des noces de feux
Je vous clame de vœux vous enterre sans arrêts
Pour vous sentir renaître quand le jour disparaît

Est-ce une solution que de fermer les yeux

Mes lointaines espérances
Maintenant d’insouciances
Vous vous faites menues
Aux bras des femmes d’errances
Connues ici ou là dans les tripots des ports
J’ai besoin de grand air
De marcher sur la mer de me rouler aux couvertures
Des vents
Il me semble que jamais le semblant
Ne ressemble au semblant même s’il s’enfiert de se dire le même
Même si dans le cri
Quand je te dis je t’aime
Tu n’entends que la fin qui se noie dans la haine

Est-ce une solution que de rester muet

Mes refus disparus
Je vous fais une place
Aux bras de femmes voraces
Il ne reste de nous que ces lambeaux de chairs
Qui se plaisent à me plaire
Après qu’avec leurs dents
Elles arrachent mes sangs
Je me sauve pourtant grâce à leurs dévouements
Même si je crie je t’aime
Il ne reste en échos que ce filet de haine.

Est-ce une solution que de ne plus se voir
J’ai cassé ce matin
Le mouroir du miroir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le mouroir du miroir   Jeu 1 Déc - 12:28

Un texte, comme souvent, qui se profile tel un labyrinthe. Celui d'une vie, de sentiments, dont les lambeaux restent accrochés de ci de là.
Une écriture aussi libre que les vents, mais ceux d'un orage, forts et contenus.

PF
Revenir en haut Aller en bas
Elfée
Admin
avatar

Nombre de messages : 1612
Age : 55
Date d'inscription : 29/08/2007

MessageSujet: Re: Le mouroir du miroir   Jeu 1 Déc - 13:28

On retrouve le Pierre-Louis hanté, le vagabond des ports qui se pose des questions...
de jolies formules comme d'autres sont noires...

Revenir en haut Aller en bas
http://versaciter.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mouroir du miroir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le mouroir du miroir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
vers à citer :: Vers et Prose :: Poèmes de forme libre, classique ou néo-classique-
Sauter vers: